CRD16 – L’Empire des ombres

J’aurais dû me méfier de ce thème. En effet, j’écris toujours le début de mon article dès le mercredi, mais cette fois j’ai bloqué… Je ne m’y suis mise que dimanche… Ah bah oui… Je ne suis pas inspirée… Je vais essayer de décortiquer le thème pour comprendre pourquoi…

Les ombres sont parfois un ennemi en portrait que nous pouvons combattre avec une arme redoutablement efficace : le flash ! Je n’en ai pas, lui préférant sa version plus soft, le réflecteur, bien que je n’en fasse pas assez usage je pense. Mais ce n’est pas vraiment le sujet, c’était juste pour dire que, comme d’autres choses en photo (le flare par exemple), les ombres peuvent être vues comme un bien ou un mal, tout dépend de notre intention.

Dans ce défi, ce sont donc les ombres qui sont à l’honneur. C’est vrai que ce n’est pas un sujet que j’ai l’habitude de photographier… Soit, mais qui dit ombres, dit forcément une source lumineuse importante et… Nous sommes en novembre ! Le soleil est plus bas dans le ciel et la première difficulté que je vais rencontrer (en dehors du fait qu’il fait qu’il y ait du soleil sans nuages), c’est de faire entrer les ombres immenses dans le cadre. En effet, plus le soleil est bas dans le ciel, plus les ombres sont longues. Bon heureusement, je vis en Vendée, le soleil n’est jamais loin !

De plus, on peut toujours utiliser les sources de lumières artificielles comme les réverbères, une lampe de bureau…

Bref, je n’ai aucune excuse pour ne pas honorer ce défi ! Et pourtant… Lire la suite

Publicités

#CRD115 – Au quart de seconde (à vitesse lente)

On aborde avec ce défi la notion de pose lente qui sera reprise au défi 47.

Voilà une notion qui me semblait vraiment difficile avant que je ne reprenne la photo. J’adorais les clichés pris en pose longue et je pensais que c’était vraiment hors de ma portée matériellement et techniquement. Et ben non ! C’est en fait assez facile quand on a compris le fonctionnement et tous les appareils avec un mode priorité vitesse peuvent le faire. Je vous explique ?

  • Mettez-vous en mode priorité vitesse (« S » pour speed ou « TV » pour time value) et choisissez une vitesse assez lente : commencer par ¼ de seconde (sur mon Panasonic, cela correspond au chiffre « 4 »). Vous devrez bien entendu ajuster cette vitesse en fonction des conditions lumineuses, de la vitesse et de la distance à votre sujet (plus il est près, plus il paraît rapide), ainsi que de l’effet recherché. Attention, à des vitesses lentes, il sera nécessaire d’être bien stable car le flou de bougé est presque inévitable si on n’a pas un appui (à moins d’être un moine Shaolin !)
  • Choisir la valeur d’ISO la plus faible possible (100 ou 200 ISO) en allant dans le menu de l’appareil (il y a souvent un bouton de raccourci sur les boitiers). Il ne faut pas oublier de faire cela ! Au début, j’oubliais souvent et du coup je n’avais pas l’effet désiré.
  • Déclenchez ! Déclenchez ! Déclenchez ! Et oui, cette pratique photographique nécessite de nombreux essais afin de trouver la bonne vitesse. N’ayez pas peur de faire des essais et de modifier votre vitesse. Et ajustez si vous changez de place car un réglage à un endroit peut ne plus être bon à un autre.

Et oui, c’est aussi simple que cela… Enfin pas tout à fait… Lire la suite

Je vous ai déjà dit que j’aimais les mariages ?

S’il y a un exercice que j’adore c’est bien le mariage

Fin octobre, j’étais de mariage dans ma famille et j’ai eu le plaisir de couvrir la journée en tant que photographe. J’en ai discuté avec des amis photographes et certains m’ont confié que c’était vraiment un exercice qu’ils évitaient… Je me suis alors poser la question du pourquoi… Pourquoi cela me plaît-il autant ?

En effet, lorsque j’étais à mon compte, je me suis spécialisée dans ce domaine mais je ne me suis jamais demandé pourquoi j’en suis arrivé là. C’était naturel pour moi, je faisais ce qui me faisais vibrer.

Pourtant c’est loin d’être une pratique facile… Alors suis-je masochiste ? Quels sont selon moi les pré-requis indispensables pour cet exercice… Lire la suite

#CRD73 – Compositions diagonales

Ce défi est la suite du défi 9 (voir des lignes, mon article est ici) et sera complété par les défis 41 (composition en Z) et 46 (une ligne et un sujet ponctuel).

Il y a en effet trois façons de composer une image avec les lignes :

  • Elles sont parallèles aux bords du cadre (verticales pour plus de puissance, horizontales pour un effet apaisant).
  • Elles sont obliques pour un effet dynamique, pour ajouter de la perspective et donner un effet de profondeur. Mais attention, les lignes ne sont pas forcément droites, elles peuvent avoir des courbes aussi. Il ne faut pas non plus oublier les diagonales « virtuelles », formées par deux éléments sur des coins opposés de l’image. Par ailleurs, il faut bien réfléchir à la signification du sens de l’oblique… Elle peut être montante (et plus optimiste) ou descendante et le message est différent ! C’est celles que je préfère, je les utilise souvent pour guider l’œil du spectateur où je souhaite.
  • Elles forment un « Z » (on verra cela avec le défi 41).

Bien entendu, une photo peut inclure différents types de lignes aussi ! Lire la suite

#CRD118 – Créer l’instant décisif : attendre un sujet

Ce défi est la suite du défi 10 et je vous invite à aller relire l’article que j’ai écrit sur le sujet ici, car il repend beaucoup de choses.

Ce défi a vraiment semé la confusion… J’ai beaucoup réfléchi et je trouve que si l’explication pages 158 et 159 du livre Composez, Réglez, Déclenchez sont claires, celle du livre 52 défis créatifs ne le sont pas du tout ! Du coup, nous avons eu du mal à nous mettre d’accord avec les copains et avec le recul, je comprends bien pourquoi…

Dans ce défi, il s’agit bien de repérer un cadre et ensuite d’attendre qu’un élément vienne compléter la composition en l’adaptant en fonction du sujet mouvant. ALJ écrit en page 119 de Composez, Réglez, Déclenchez: Lire la suite

Et j’ai couru vers l’Océan…

La semaine dernière, j’étais en vacances à Lille. Une semaine dans cette jolie ville dans laquelle j’ai fait une année d’étude il y a 17 ans déjà. Je me réjouissais de ce voyage en amoureux qui se terminait avec un mariage à Roubaix le week-end. Je me disais que nous allions pouvoir nous éclater en photo. Et puis le premier jour rien… Je n’étais pas inspirée, Olivier non plus d’ailleurs… nous avons mis ça sur le compte de la fatigue en nous disant que cela irait mieux le lendemain… Mais toute la semaine a été ainsi…Rien…

Alors bien sûr, j’ai fait quelques photos sympas, mais dans l’ensemble, ma production n’a pas été à la hauteur de mes espérances. J’ai fait des « photos de vacances ». Lire la suite

#CRD141 – Contraste intense en noir et blanc

Si vous suivez mon travail, vous vous direz peut-être comme moi : « Ah, ça c’est facile pour Stéphanie ! ». C’est évidemment ce que j’ai pensé à priori, mais… Je n’avais pas lu les pages du défi et je n’avais pas saisi toutes les nuances du défi… Anne-Laure précise bien :

Nous cherchons donc à créer des images qui fonctionnent naturellement en noir et blanc, sans nécessiter de conversion monochrome poussée.

C’est là que je n’avais pas compris le défi simplement avec le titre. Il s’agit donc de faire des photos contrastées, mais pas seulement en forçant le post-traitement ! Mais alors comment faire ? Ce qui est amusant, c’est que j’ai commencé le défi sans avoir lu les pages et pourtant… J’ai respecté les consignes … Vous allez comprendre….

Méthode 1 : utiliser le contraste « de nuance », c’est-à-dire un sujet sombre sur fond clair ou vice versa. C’est ce que j’ai fait avec cette première photo. Les immeubles clairs se détachent sur le ciel rendu noir au post-traitement. C’est vrai que pour le coup, j’ai aussi poussé le post traitement à l’extrême, mais je trouve que ça lui va bien 😉 Merci à mon amie Valérie qui m’a fait redresser les perspectives 😉.

13/10/2017 : « Un vendredi soir sur la grande plage »

13102017-P1190623
Olympus 12-40 mm à 12 mm Mode panoramique f4 Iso 200

Notez que pour cette image, j’ai utilisé le mode panoramique de mon appareil, ce que je fais rarement. Lire la suite

#CRD46 – Gros plan : redécouvrir un sujet.

Savoir trouver le beau dans le banal, savoir ouvrir grand les yeux, s’émerveiller devant une tâche de café laissée sur une table… Voilà ce qui me fascine dans la photographie… Cette capacité que, nous, photographes, avons à nous satisfaire de ce qui nous entoure. A tel point que parfois, nous sentons les regards amusés des gens lorsqu’ils tournent la tête en direction de ce que nous photographions et qu’ils ne découvrent…rien. Mais si, vous ne voyez pas cette merveilleuse fissure au sol, cette feuille perdue sur le trottoir, ce fabuleux nuage… Mais si, regardez bien… Non, ils ne voient pas.

Comme eux, j’avais perdu ma capacité d’émerveillement, mon regard d’enfant. C’est ce bonheur que me procure la photographie depuis 2015 : ouvrir grand mon cœur et ne plus avoir peur de perdre mon temps quand j’attends quelque part, car partout, on peut trouver le beau…

Cette semaine, le défi nous propose de booster notre sens de l’observation en s’attardant sur les petits détails. Alors, prêts à chausser vos lunettes roses ? Lire la suite

#CRD30 – Le plus bel arrière-plan

Ah, le fameux tronc qui sort de la tête du marié ! La satanée poubelle qu’on n’avait pas vue, trop occupé à se concentrer sur notre sujet…

Que le photographe qui n’a jamais eu ce problème lève la main !

Le plus terrible, c’est quand vous être hyper fier d’une photo, que vous la publiez donc et qu’un copain vous fait un commentaire sur les cornes de la mariée… C’est affreux car après, vous ne voyez plus que ça !

Alors là, je vous parle du portrait, mais soigner son arrière-plan est vraiment essentiel et ce défaut est, comme le dit Pascal, une des erreurs la plus répandue chez les débutants. Mais cela peut encore arriver après…

Cela m’est encore arrivé il n’y a pas longtemps avec cette photo de mouette… Si, regardez bien, la tête de la mouette est « collée » à la jetée, ce qui aurait pu être évité si j’avais baissé davantage mon appareil… Mais j’étais trop occupée à soigner mon bokeh… C’est Anne-Laure Jacquart qui m’a fait cette remarque. J’avoue que je n’avais pas vu, mais maintenant, je ne vois plus que cela !

« Ginette la mouette » 35-100 mm, 100 mm Mode AV, F2.8 200 ISO

Passons en revue les différentes astuces pour soigner son arrière-plan : Lire la suite